Add to favourites
News Local and Global in your language
20th of January 2018

علوم



50 ans de la loi Neuwirth : « Maîtriser la fécondité, un droit humain fondamental qu’il faut préserver »

« Promulguée le 28 décembre 1967, non sans débats et combats menés par les tenants d’une morale figée et l’Ordre des médecins, la loi Neuwirth qui autorise en France la vente des produits contraceptifs ne sera toutefois appliquée qu’à partir de 1972-1973 (date des derniers décrets d’application et de l’autorisation de mise sur le marché du Stédiril®), à cause de nombreux freins de l’administration, alors qu’elle est déjà utilisée par près de 600 000 femmes en 1969 (Photo : Lucien Neuwirth pose le 6 décembre 2007 dans la bibliothèque de l'Assemblée nationale, à Paris, à l'occasion de l’anniversaire du vote de la loi portant son nom).

Tribune. Depuis la nuit des temps, les humains ont compris la relation qui existe entre les rapports sexuels et la survenue de grossesses. La régulation de la fécondité, c’est-à-dire le nombre de naissances par femme, est sans doute l’un des plus anciens problèmes qui se sont posés à l’humanité. Il concerne d’abord la survie des sociétés, de l’espèce elle-même. Pendant très longtemps, une forte natalité se trouvait compensée par une forte mortalité survenant dès les premiers âges de la vie, par des épidémies, des famines, des guerres…

La transition démographique, caractérisée par une baisse de la mortalité puis de la fécondité, a grandement été facilitée par le recours à de très nombreuses méthodes développées pour éviter la survenue de grossesses non désirées. Celles-ci allaient, entre autres, des préservatifs en intestin ou peau d’animaux avant le recours au latex, des diaphragmes minéraux ou végétaux, de la mise en place de plantes ou d’éponges dans le vagin, du port d’amulettes et d’objets divers aux vertus incertaines, jusqu’au coïtus interuptus, voire à la ligature du pénis, aux rapports anaux (sodomie). Enfin l’abstinence périodique (au milieu du cycle menstruel, la tristement célèbre méthode Ogino) ou complète s’attaqua sans succès à la racine du mal.

En France, la dissociation observée depuis le milieu du XVIIIe siècle entre le niveau relativement élevé de fertilité, c’est-à-dire l’aptitude à concevoir, autour de 25 % par mois, et le faible taux de natalité, moins de 2 %, témoigne du recours très répandu à de telles méthodes contraceptives traditionnelles, aux résultats néanmoins très aléatoires. Dès le début du XXe siècle, la plupart des couples avaient acquis la maîtrise de leur fécondité.

« Modèle archaïque dominant »

Dès cette époque, et en particulier après la première guerre mondiale, qui avait considérablement dégarni les générations les plus actives tout en donnant...

Read More




Leave A Comment

More News

المغرب اليوم |

Sciences : Toute

Le Figaro - Sciences &

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.